COLLOQUE NATIONAL SUR LA MODERNISATION DE LA FONCTION PUBLIQUE CAMEROUNAISE

COLLOQUE NATIONAL SUR LA MODERNISATION DE LA FONCTION PUBLIQUE CAMEROUNAISE


COLLOQUE NATIONAL SUR LA MODERNISATION DE LA FONCTION PUBLIQUE CAMEROUNAISE

A l’issue des travaux du Colloque National sur la modernisation de la Fonction Publique, ayant eu lieu du 13 au 15 janvier 2020, dans la salle ONGOLA A’SAMBA de l’Hôtel de ville de Yaoundé, durant lequel quatre (04) panels ont abrité des exposés meublés d’échanges constructifs, les recommandations ci-après ont été formulées :

A- DES RECOMMANDATIONS GENERALES
Il s’agit :
– d’accélérer la modernisation de la Fonction Publique, à travers quatre (04) piliers à savoir :
o l’acquisition des outils de travail modernes ;
o la révision des textes et des procédures en vue de normaliser la gestion des ressources humaines de l’Etat, notamment par l’harmonisation de l’âge de départ à la retraite et la revalorisation de la rémunération de base des agents publics ;
o la systématisation et la budgétisation du renforcement des capacités des agents publics ;
o la promotion de l’intégrité au sein de la Fonction Publique ;
– de rendre opérationnels les organes de gestion de la Fonction Publique notamment le Conseil Supérieur de la Fonction Publique et la Haute autorité de la Fonction Publique, et procéder à la désignation des représentants élus des agents publics, conformément à la réglementation en vigueur ;
– de mettre en place une plateforme interministérielle de l’élaboration et de la mise en œuvre de la stratégie de modernisation des services publics ;
– de consacrer les postes de travail au sein de la Fonction Publique;
– de respecter les cadres organiques lors des nominations des responsables dans les administrations ;
– de diffuser au niveau opérationnel, la culture de la démocratie administrative, afin d’améliorer la participation de toutes les franges des institutions à la prise de décision et à la recherche des résultats ;
– de sensibiliser les agents publics sur leurs droits et obligations ;
– de vulgariser et évaluer la mise en œuvre de tous les outils de réforme et de pilotage de la gestion des ressources humaines, élaborés et déployés par le MINFOPRA.

B- DES RECOMMANDATIONS SPECIFIQUES
Panel n° 1 : « Fonction publique : historique, règles et principes »
– poursuivre, après le mauvais impact des plans d’ajustement structurels, les efforts de mise en place d’une Fonction Publique imprégnée des idéaux de démocratisation et fortement soucieuse du respect des libertés de l’agent public et du citoyen ;
– publier et vulgariser :
o le projet de code d’éthique des Agents Publics ;
o les projets de code de déontologie sectoriels ;
o les chartes d’éthique dans chaque administration.

Panel n° 2 : « Quelles ressources humaines pour l’atteinte des ODD et de l’Emergence : le nouvel agent public camerounais »
– organiser les concours spéciaux ;
– rationaliser les recrutements ;
– mettre en place un programme de préparation et du suivi de la reconversion des agents publics retraités ;
– optimiser l’application des sanctions positives et/ou négatives, afin d’accroitre l’efficacité des services publics ;
– valoriser le statut d’agent public honoraire ;
– faire de la formation pluridisciplinaire, une activité permanente de l’administration publique ;
– vulgariser l’usage des TIC, pour tous les agents publics.

Panel n° 3 : « Quels outils pour la modernisation de la Fonction publique ? »

– valoriser la fonction ressources humaines dans toutes les administrations, en renforçant :
o les capacités des personnels qui y officient ;
o les ressources matérielles y dédiées ;
– exhorter toutes les administrations à intensifier la communication par les outils et canaux modernes, afin de mettre à la disposition des usagers du service public une information exacte en temps réel ;
– mettre en œuvre de manière effective le système d’évaluation des performances professionnelles des agents publics ;
– valoriser la fonction « Ressources Humaines » dans les administrations ;
– budgétiser l’élaboration des outils de pilotage des ressources humaines ;
– consacrer le cadre organique, la gestion prévisionnelle des ressources humaines, le plan de carrière et les manuels de procédure de Gestion des Ressources Humaines, comme principaux outils de pilotage des ressources humaines ;
– créer un comité national chargé de la transformation du numérique au sein de l’Administration Publique Camerounaise ;
– évaluer les connaissances informatiques des candidats à l’accès à la Fonction Publique.

Panel n° 4 : « Fonction Publique : logiques de déconcentration et de décentralisation »
– accompagner la déconcentration des compétences par un déploiement du personnel afin de mieux mener les activités déconcentrées ;
– renforcer le dialogue social et la participation au sein de la Fonction Publique, notamment en intégrant les représentants des syndicats dans les organes de gestion de la Fonction Publique ;
– créer des passerelles permettant la mobilité des ressources humaines entre la fonction publique locale et la fonction publique de l’état ;
– mettre en place des organes de gestion des corps des personnels de l’Administration Publique Locale ;
– élaborer le statut général de la Fonction Publique Locale ;
– renforcer le dispositif d’accompagnement du MINFOPRA dans l’implémentation des recommandations du Colloque et sur l’implémentation des outils managériaux.